Fuite urinaire, un problème de santé à bien cerner

L’incontinence ou la difficulté à retenir l’urine est une maladie courante. Cette pathologie touche essentiellement des femmes actives à la trentaine. Le trouble plombe le quotidien d’environ 3 millions de patientes de tout âge. Voici un tour d’horizon sur la fuite urinaire.

Les différentes causes de la fuite urinaire

Divers facteurs peuvent déclencher la difficulté à retenir l’urine. Cette incontinence arrive aux mères qui viennent de donner naissance à leur enfant. Le problème a parfois tendance à s’installer sans une bonne rééducation des muscles concernés. Le surpoids, les troubles hormonaux et l’entassement des organes dans la zone de la hanche sont évoqués par les spécialistes comme pouvant être la cause de cette maladie. Les urologues notent également que les plus de 50 ans souffrent plus fréquemment de cette maladie. La fuite tend à s’installer définitivement après la ménopause. Dans tous les cas, une trop forte sollicitation de la vessie entraîne une difficulté à garder son contenu. Les hommes peuvent aussi être victimes de ce souci de santé récurrent. Pour les deux genres, les pathologies telles que la cystite ou les infections bactériennes touchant l’urètre sont en cause. Les dysfonctions peuvent aussi venir d’une maladie émanant du système nerveux central. L’altération des réflexes s’acquiert en effet au fil des années.

Quelques solutions préventives à l’incontinence

La page http://fuite-urinaire.info conseille de traiter l’incontinence avant que les complications n’apparaissent. En effet, de nombreuses personnes ont tendance à l’ignorer. Les chiffres officiels avancent que moins de 15 % des patients rencontrant cette difficulté à retenir l’urine jouissent d’une prise en charge. Les dames ont absolument besoin de suivre une rééducation du périnée. Ce traitement spécifique est pratiqué par une sage-femme ou un kinésithérapeute. Il suffit pour cela de suivre quelques dizaines de séances.
Ceux qui ont souvent des épisodes d’infections urinaires ont intérêt à adopter des mesures drastiques, notamment en matière d’hygiène. Pour éviter l’infection urinaire, il est aussi judicieux de ne pas changer de partenaires sexuels trop souvent. Si vous avez envie d’aller au petit coin, il ne faut surtout pas vous retenir longtemps.

Des traitements médicaux ou chirurgicaux envisageables

Différents médicaments sont mis en vente pour soigner l’incontinence. Leur efficacité dépend de chaque cas. Parfois, le souci est d’ordre cérébral. Pour y remédier, l’industrie pharmaceutique propose aujourd’hui des molécules qui contrôlent les fonctions urinaires. Plus pertinents, des dispositifs spécialement dédiés aux femmes souffrant de cette maladie sont proposés par des professionnels. L’intervention chirurgicale qui consiste à poser une petite bandelette sous l’urètre devrait aider. Ce traitement permet de renforcer les tissus incriminés. Les urologues suggèrent également un sphincter artificiel. Cette option devrait toutefois être envisagée en dernier recours. C’est aussi le cas des ballonnets de part et d’autre des conduites qui visent à mieux se retenir. Dans la plupart des cas, la personne doit arrêter la pratique d’un sport trop éprouvant. Un geste trop physique occasionne parfois une fuite urinaire. C’est l’incontinence d’effort qui peut tout à fait être soignée grâce à des changements de comportements.