Comment évacuer le stress d’un entretien ?

Les candidats à un poste connaissent tous ce léger pincement au cœur lorsqu’ils sont retenus pour une entrevue. C’est un moment tant redouté au point de créer le stress chez certains chercheurs d’emploi. Cette appréhension reste utile, mais devrait être très bien gérée.

Un entretien d’embauche ne s’improvise pas

La préparation constitue la clé même d’un entretien réussi. Il est possible de demeurer serein devant le recruteur en prévoyant les réponses à ses questions. Ce serait préférable d’apprendre à se présenter. Cela ne signifie pas qu’il faut réciter le CV par cœur. Puis, il faudra s’informer sur la société qui embauche sans répéter machinalement tous les renseignements trouvés sur le Net. Autant se dire que la discussion pourrait être différente des répliques habituelles. L’essentiel serait d’apporter des preuves que vous avez le profil pour le poste. Sachez vendre vos compétences professionnelles. Les qualités personnelles devraient aussi intéresser l’employeur. Il est important de vous habiller convenablement. La cravate indique que vous avez du respect pour votre interlocuteur. Pour les dames, les bas effilés et le décolleté profond sont à proscrire. Inutile de vous mettre sur votre 31, sauf si vous visez la place d’un haut dirigeant.

Programmer le corps et l’esprit à l’épreuve

Il est possible de préparer votre cerveau à affronter une rude épreuve. La méthode Coué apporte ses fruits pour faire face à un entretien d’embauche. Les mantras font de l’effet sur l’esprit. Ce sont des expressions à se répéter à soi-même et à vive voix jusqu’au point d’en être persuadé. Une autre approche consiste à écrire sur un papier le comportement à adopter. Ceux qui ont tendance à s’agiter ou être nerveux vont par exemple se convaincre qu’ils sont calmes et sereins. Les recruteurs observent l’attitude des chercheurs d’emploi. Ils prêtent attention au langage corporel. Ainsi, il faudra s’entraîner à avoir le bon comportement. L’aide d’un proche pourrait vous être utile. Il devrait vous servir à simuler la situation que vous redoutez. Travaillez votre respiration. Asseyez-vous le dos bien droit. Évitez de vous vautrer sur la chaise. Inspirez profondément avec le ventre pour ne pas rougir. Puis, regardez votre interlocuteur dans ses yeux. Vos mains doivent rester près du corps non sur la table.

Naturel et inévitable, le stress se gère aussi

Différentes raisons peuvent vous stresser. Le recruteur peut lire en quelques secondes que vous avez une tension en vous. Il va déduire que vous ne pourrez pas travailler sous pression ou que les défis professionnels vous feront rebrousser chemin. L’idéal serait d’apprendre à gérer vos émotions. Empêchez-les de prendre le dessus au moment de l’entretien. De nombreuses méthodes peuvent contribuer à vous détendre. Vous trouverez des conseils utiles sur le site https://stress.app. La respiration pleine conscience est à approfondir. Pensez également à vous mettre à la méditation. Cette pratique vous aide à garder la sérénité devant l’adversité ou toute situation difficile. La relaxation devrait aussi vous apporter le réconfort et procurer un sentiment de bien-être avant de faire face au recruteur. Certaines personnes visualisent une plage ou un autre endroit très agréable. Elles imaginent que la discussion s’y passe. Quoi qu’il en soit, il faut relativiser et se dire que c’est juste un entretien.