Comment améliorer la qualité de l’air intérieur de votre maison ?

Outre l’achat d’un purificateur d’air, saviez-vous qu’il existe des gestes simples qui permettent d’améliorer la qualité de l’air dans votre maison ? Dans un contexte de crise sanitaire, de pollution atmosphérique et d’augmentation du temps passé à l’intérieur, la purification de l’air de nos lieux de vie devient un enjeu majeur. Voici nos conseils pour y arriver.

Améliorer la qualité de l’air : pourquoi est-ce important ?

La qualité de l’air que nous respirons peut avoir un impact important sur notre santé. Le fait est que la plupart d’entre nous pollue, souvent involontairement, la qualité de l’air intérieur, que ce soit à la maison ou au bureau. Généralement, nous nous préoccupons plus de la qualité de l’air extérieur que de celle de l’air intérieur, alors que ce dernier est bien souvent plus pollué que le premier.
Que peut-on donc faire pour améliorer la qualité de l’air dans nos maisons ? Commençons par souligner que nombre des mesures que nous prenons pour rendre nos maisons plus confortables, telles que la décoration, la combustion de bougies et l’utilisation de désodorisants, peuvent accroître notre exposition aux polluants et contribuer de manière significative à nos émissions de CO2. Si vous êtes âgé ou si vous avez un problème de santé préexistant, comme l’asthme, une maladie cardiaque ou une bronchopneumopathie chronique obstructive (BPCO), vous êtes particulièrement vulnérable aux effets de la pollution. Les enfants et les jeunes adultes sont également plus exposés, car leur rythme respiratoire est plus rapide et leurs poumons sont encore en développement.
L’une des meilleures façons d’améliorer la qualité de l’air à la maison est d’investir dans un bon purificateur d’air. Découvrez tout ce qu’il faut savoir sur les purificateurs d’air (efficacité, avantages, limites, guide d’achat…) sur https://www.savoir-avant-achat.com/purificateur-air/. En plus des purificateurs d’air, vous pouvez adopter, dès aujourd’hui, des gestes simples qui vous permettront d’améliorer la qualité de l’air intérieur.

Ouvrez vos fenêtres pour améliorer la circulation de l’air

Ouvrir régulièrement les fenêtres est le moyen le plus simple d’éliminer les particules polluantes de l’air de votre logement. Il est particulièrement important de le faire en hiver, lorsque l’humidité est élevée, même s’il est tentant de garder toutes les fenêtres bien fermées en raison du froid. Si vous vivez près d’une route très fréquentée, gardez les fenêtres fermées aux heures de pointe. Si vous souffrez du rhume des foins, n’ouvrez pas vos fenêtres le matin, lorsque le taux de pollen est le plus élevé.

Utilisez votre hotte aspirante

La cuisson produit de la graisse, de la fumée, des odeurs et de l’humidité. Notre conseil : faites bon usage de votre hotte aspirante, pendant et après la cuisson pour débarrasser l’air de l’huile et des autres ingrédients qui s’y sont évaporés. Cela permettra également de limiter les dommages causés aux murs et aux armoires de cuisine.
Notons qu’il existe deux types de hottes : la hotte à conduit qui envoie l’air hors de votre maison, et la hotte à recirculation qui filtre l’air à travers un filtre à charbon actif et le fait recirculer à l’intérieur de la cuisine. Si vous avez une hotte à recirculation, veillez à nettoyer et à changer le filtre régulièrement.

Passez souvent l’aspirateur, surtout si vous avez des animaux domestiques

Veillez à passer souvent l’aspirateur pour éliminer les particules polluantes. Il est particulièrement important de passer l’aspirateur si vous avez des animaux à la maison, car leurs squames (pellicules de peau des animaux à poils ou à plumes) peuvent aggraver la pollution de l’air dans votre maison. Les chiens et les chats perdent naturellement leurs vieux poils, certains deux fois par an, d’autres tout le temps. Le pollen peut également s’attacher à la fourrure de votre animal et être transporté à l’intérieur, ce qui n’est pas idéal si vous souffrez du rhume des foins.

Soyez à l’affût de l’humidité et de la moisissure

Un taux d’humidité élevé peut provoquer des problèmes respiratoires et constitue un terrain de reproduction idéal pour les spores de moisissure, les acariens, les mites, les puces, les cafards et autres nuisances. Si vous souffrez d’asthme ou si votre système immunitaire est affaibli, vous devez veiller tout particulièrement à contrôler le taux d’humidité dans votre maison.

Equipez-vous d’un purificateur d’air

Avant de songer à acheter un purificateur d’air, commencez par traiter le problème à sa source en minimisant la pollution dont vous êtes à l’origine, notamment en ventilant régulièrement. Mais cela ne suffit pas toujours à améliorer la qualité de l’air intérieur, d’où l’utilité d’un purificateur d’air.
Le purificateur d’air est utile tout au long de l’année, particulièrement si vous avez des allergies ou des problèmes respiratoires, si vous vivez près d’une route très fréquentée ou d’une installation industrielle, ou si vous êtes souvent exposé à de la fumée secondaire… Attention, les purificateurs d’air ne sont pas parfaits : ils n’offrent pas de solution au problème de la pollution de l’air, mais ils peuvent réduire le niveau de pollution que vous respirez.
Choisissez un purificateur équipé d’un filtre HEPA si vous voulez éliminer de l’air les particules telles que la poussière, les squames d’animaux et les particules de fumée. Les filtres portant des noms tels que « de type HEPA » ne sont pas soumis aux mêmes normes d’efficacité de filtration. Si vous devez éliminer des odeurs ou des polluants gazeux, vous aurez besoin d’un filtre à charbon actif. Un filtre HEPA ne filtrera pas ces odeurs, car il ne retient que les particules.